Logo telephone-bleu logo EXPERT BATIMENT PARIS

Expertise technique du bâtiment, conseils, assistance et suivi de travaux

09 83 77 00 48

Expertise batiment et assistance travaux

               La Ventilation mécanique simple-flux

En remplacement de l’installation de VMC existante :

 

Votre maison a une installation de VMC de plus de 15 ans. A moindre frais, vous pouvez la remplacer par une installation plus efficace, plus confortable et plus économe :

 

Remplacer le caisson :

 

Pour l’extraction, l’idéal est d’utiliser un caisson hygroréglable : son fonctionnement s’adapte automatiquement à l’humidité de l’air. Le débit est maximum lors le niveau d'humidité est important et minimum le reste du temps.

 

Remplacer les bouches :

 

Il est judicieux de prévoir des bouches d’extraction hygroréglables (le caisson d’extraction devra être de type hygroréglable) dont le débit varie en fonction de l’hygrométrie de l’air. Ainsi, le débit de la VMC s’adapte à l’utilisation de chaque pièce. Par exemple, quand vous prenez une douche, le débit d’extraction passe à 30 m3/h dans la salle de bain, au lieu de 5 m3/h le reste du temps. Moins d’air extrait, c’est moins d’air neuf entrant et à réchauffer.  

 

Pour les toilettes, pensez à la bouche à détection de présence. Après votre passage, le débit passe automatiquement à 30 m3/h (au lieu de 6 m3/h) pendant 20 minutes.

 

Remplacer les entrées d’air :

 

Il est judicieux de prévoir des entrées d’air hygroréglables, bien qu’elles peuvent être autoréglables. Le débit du module standard varie de 6 à 45 m3/h en fonction des besoins, sans la moindre intervention de votre part.

 

Si les bouches d’extraction sont hygroréglables et les entrées d’air autoréglables, l’installation est de type Hygro A. Si les bouches d’extraction et les entrées d’air sont hygroréglables, l’installation est de type Hygro B

 

Comment installer une VMC simple flux dans le cadre de travaux de rénovation :

 

Où placer le caisson :

 

En maison individuelle,  ou en logement collectif, le caisson d'extraction se situe généralement dans les combles (au plus près du rejet en toiture) ou en toiture terrasse.

 

Où placer les entrées d'air :

 

Dans un réseau de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) simple flux, les entrées d’air sont disposées dans les pièces de vie comme le salon, le bureau ou les chambres. Il faut obligatoirement au moins une entrée d’air dans chacune de ces pièces.

 

       Entrées d’air standards :

Une entrée d’air autoréglable autorise un débit fixe, de 22, 30 ou 45 m3/h. Si elle est hygroréglable, son débit s’adapte automatiquement en fonction du taux d’humidité : de 6 à 45 m3/h par exemple.

 

Le choix des modules est déterminé par le respect des débits imposés par la réglementation. Dans une grande pièce, afin de gagner en confort il est judicieux d’installer plusieurs entrées d’air (deux modules de 22 m3/h plutôt qu’un seul de 45 m3/h. Ces entrées seront positionnées de préférence en partie haute des fenêtres ou dans le coffre de volet roulant. La dimension des ouvertures est, en général, normalisée, autorisant ainsi le remplacement d’une ancienne entrée d’air par une nouvelle, pour la rendre hygroréglable ou réduire les nuisances sonores par exemple par l’adjonction d’un atténuateur acoustique.

 

       En traversée de murs :

Lorsqu’il n’est pas possible d’installer des entrées d'air dans les menuiseries, elles peuvent être réalisées en traversée de mur extérieur en réalisant en façade un trou par carottage. À l’extérieur une grille sera posée, à l’intérieur un manchon spécifique (MTC, MTR) complété par une entrée d’air classique, autoréglable ou hygroréglable. Ces entrées d'air sont toujours placées en partie haute des murs.

 

Où installer les bouches d’extraction :

 

Il faut installer une bouche d’extraction dans les pièces de service, comme la cuisine, le cabinet de toilette, la salle de bains, les WC, la buanderie…… qui collecte l’air vicié.

 

Dans une installation de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), les bouches sont importantes car elles déterminent en grande partie le débit de renouvellement. Les bouches doivent toujours être installées en partie haute (à plus d’1.80m du sol et à plus de 20 cm du plafond) où se situe l’air chaud et humide, à proximité de la production de vapeur (plaques de cuisson, baignoire…..) et demeurer accessibles et démontables afin de pouvoir les nettoyer régulièrement.

 

IMPORTANT :

 

En rénovation d'un bâti ancien, les systèmes hygroréglables peuvent avoir un débit insuffisant. Après étude et examen de l'enveloppe, il peut s'avérer nécessaire d'installer un système auto-réglable aux débits moyens plus importants, plus en phase avec un mode constructif plus perméable à l'humidité.

 

Retour

VMC simple flux

L'air neuf est admis dans les pièces principales par des entrées d'air. Sous l'effet de la dépression générée par le groupe moto-ventilateur (extracteur), l'air traverse le logement transitant des pièces principales vers les pièces les plus polluées par le droit des portes intérieures ou par un détalonnage de ces portes en partie basse. L'air vicié est évacué par des bouches d'extraction situées dans les pièces de service (cuisine, salle de bain, WC…) et adaptées aux besoins de ces pièces.

 

- Les bouches et les entrées d’air peuvent être de type autoréglable en assurant un débit d’air contrôlé et constant.

 

- Les bouches et les entrées d’air  peuvent être de type hygroréglable en modulant  le débit d’air  en fonction du taux d’humidité de l’air de la pièce.